François Anton

François AntonL'oeuvre d'Anton ? de la poésie ! d'une profonde légèreté ! Une bouffée d'air non pollué ! Une savoureuse curiosité ! Un zeste d'universalité .... François Anton nous prête des sourires qui nous font réfléchir. Sa peinture est un art de vivre .... sans y penser ! Achats musées nationaux - répertorié Bénézit - collaboration Monde Diplomatique et Monde de l'Education.

 

 

 

Le cabinet du Collectionneur

ANTON JAMAIS CONTENT

ANTON JAMAIS CONTENT

Jamais content ..., Huile sur toile, 55X33cm (60x38cm encadrée)
ANTON L'ARRIVEE D'AVRIL

ANTON L'ARRIVEE D'AVRIL

L'Arrivée d'Avril, Huile sur toile, 55X33cm (60x38cm encadrée)
ANTON REQUIEM POUR UN VASE DE CHINE

ANTON REQUIEM POUR UN VASE DE CHINE

Requiem pour un vase de Chine, Huile sur toile, 55X33cm (60x38cm encadrée)
ANTON LES JEUX INTERDITS

ANTON LES JEUX INTERDITS

Jeux interdits (Ménines), Huile sur Bois, 44x47cm encadré
ANTON  DEUX PETITS NOIRS

ANTON DEUX PETITS NOIRS

Deux petits noirs, Pastel sous verre
ANTON LES FRAISES TAGADA

ANTON LES FRAISES TAGADA

Homme aux fraises Tagada, Huile sur Bois, 55x33cm + cadre/frame
ANTON UN MATIN CALME

ANTON UN MATIN CALME

Un matin calme, Huile sur toile, 55x33cm + cadre/frame
ANTON L'HOMME MALABAR

ANTON L'HOMME MALABAR

L'homme Malabar, Huile sur toile, 73x60cm + cadre/frame
ANTON L'HOMME AU CHIEN

ANTON L'HOMME AU CHIEN

L'Homme au chien, Huile sur Bois, 73X50cm+cadre/frame
ANTON BRONZE LA MARELLE

ANTON BRONZE LA MARELLE

LA MARELLE - bronze original 8 exempl.

 Le commentaire de Pauline

Une âme d'enfant, un talent de grand, ainsi pourrait se résumer l'art de la peinture de cet autodidacte né en 1944 ... Il peint ce qu'il est dans la vie, serein, sensible, loin des frivolités mondaines. Matières grumeleuses et feutrées de camaïeux de gris, bleu, rouge, rose, sont rythmées par un trait alerte, épuré, sûr, donnant naissance à des personnages étonnés, ravis, distraits, au regard badin. Ainsi, prenant corps et matière dans des sculptures de bronze, ces personnages sont récemment sortis de leurs toiles figeant de ce fait des instants délicieux de vie. 

Anton vu par la presse 

« Moi, j’me balance », semble chanter François Anton, ou tout au moins son éternel personnage, en perpétuel déséquilibre, saltimbanque sur le fil du monde, qui joue à « saute- nuages ». Enfant au corps d’adulte poursuivant ses gambades à la Galerie Seiller, de skate en trottinette, de patins en cerceaux. Enfant de Daumier, dont il a l’ironie, sans la cruauté, de Chagall, dont il a le regard enchanté. Et pourtant Anton a incontestablement une patte reconnaissable entre mille.

En toiles qui allient huiles et pastels au trait incisif du crayon, Anton promène son avatar dans diverses situations. Comme un héros de BD vivant ses aventures aux quatre coins du globe. A l’instar de son personnage « devenu vieux sans être adulte », l’artiste joue avec sa figurine la plaquant dans des décors pour en « presser » les émotions. Décors quotidiens, faussement réalistes.

Comme au théâtre, temple du jeu, ailleurs, lieu du voyage sans passeport, univers de fantaisie qui pourrait être sa mémoire. Mais rien d’ethnologique ni d’exotique dans ces voyages. Car Anton a une démarche de poète, rebondissant sur des correspondances baudelairiennes : il n’en subsiste que les sensations. Toujours dans deux dimensions, de cabriole en calembour, Anton garde la lucidité de l’enfant dans le jeu, jonglant avec les illusions et le réel. Sans naïveté, sans nostalgie. Cet innocent paradis récréatif, il le recrée à sa guise, réveillant chez l’adulte une joie réelle de cet univers regagné. Il n’est pas étonnant que se décline ici le mythe du clown, du saltimbanque, thème miroir de l’artiste et l’enfant confondu.

Le propos ne semble pas sérieux et pourtant ce peintre et sculpteur incroyablement discret sur sa vie – il se méfie des mots- met son âme à nu dans ses peintures. L’humour est omniprésent chez Anton, de son « Retour de l’homme-canon » à son « Et un perroquet, un », mais un humour doux, plein de tendresse. Un bain d’optimisme ! ©

Jacqueline QUEHEN

 Anton en video

 

Evènements Anton

  • Anton toujours présent ... 06-03-2018

    Toujours dans deux dimensions, de cabriole en calembour, Anton garde la lucidité de l’enfant dans le jeu, jonglant avec les illusions et le réel. Sans naïveté, sans nostalgie. Cet innocent paradis récréatif, il le recrée à sa guise, réveillant chez...

    Lire la suite : Anton toujours...

23, Courtine Ste-Anne - 06570 - Saint-Paul de Vence - France
Mob:+ 33 (0) 612 64 01 70 - T:+ 33(0)4 93 32 10 93 - RCS : 405197195